Omar Perry

Artiste
Omar Perry
Nationalité
Jamaïcaine
Prénom / Nom
Omar Perry
Lieu de résidence
Kingston (JA)

Omar Perry

Biographie de Omar Perry
A bientôt quarante ans, Omar Perry vient tout juste de sortir son premier album “Man Free” produit par le Français Guillaume “Steppa” Briard. Le fils de Lee Scratch Perry, qui a grandi en Jamaïque en côtoyant les gloires du reggae roots venus enregistrer dans le studio de son père, a préféré quitter l’île pour rallier Londres, puis la Gambie… avant de finalement atterrir en Belgique. (http://www.reggaefrance.com/artiste-323-omar-perry.html)

Man free

Chronique écrite par Alexandre Tonus
le jeudi 17 janvier 2008 pour Reggae France.

Pas facile d’être le fils d’une légende vivante telle que Lee “Scratch” Perry. Malgré ses quarante années et ses diverses aventures en Jamaïque, en Afrique ou en Belgique, Omar Perry est longtemps resté cantonné à son sound system ou aux premières parties d’artistes plus prestigieux que lui. Il aura fallu attendre qu’il passe du côté de chez nous, faisant bonne impression en ouverture d’Horace Andy, puis plus récemment de Jah Mason, pour que Guillaume Briard, mieux connu sous le nom de “Stepper”, le remarque décide de lui produire son premier album. Faisant la part belle à la production, à la tonalité résolumment new-roots, “Man Free” est entièrement construit autour de la personnalité d’Omar Perry puisqu’il ne contient aucun featuring. Bon artiste de scène, le fils du sorcier sait aussi travailler efficacement en studio.

Si tout l’album est plutôt bien ficelé, certains titres ressortent quand même assez nettement du lot. C’est le cas du titre éponyme, qui ouvre l’album sur un riddim qui n’est pas sans rappeler le Blaze de Pow Pow ou encore son premier single, Rasta meditation, originellement produit par Adrian Sherwood en 2003 et remis à neuf par “Stepper” et son équipe pour l’album, de très bonne facture. On retrouve même un recut intéressant du Révolution riddim sur Woman love me, dont les parties mixées sont indéniablement entraînantes ; Ska-ta-fright déjà remarqué par le public lors de ses différentes prestations scéniques et Cocoanut woman avec ses touches mento ajoutent une touche rétro franchement appréciable. Même Great trumpet, gentille balade nyabinghi, parvient à faire son effet, prouvant le potentiel vocal du fils Perry. C’est quand il dérive vers des influences plus dancehall, sur More a dat, Weh you prefer ou le très “Capletonesque” Fire way qu’Omar Perry est le moins convaincant – et les productions moins solides.

OMAR PERRY
Man free

Date de sortie :
03/12/2007

Label :
No direction home / Corner Shop

Tracklist :
01. Man free
02. Redder than red
03. Rasta meditation
04. Ghetto life
05. More a dat
06. Fire way
07. Ska-ta-fright
08. Cocoanut woman
09. Out of deh cold
10. Great trumpet
11. Woman love me
12. Weh you prefer
13. Lady
14. Bonus track video TRABENDO backstage + live

Un Commentaire

  1. Retour PingOmar Perry en live |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *