The Gladiators : Biographie

Le groupe Gladiators se compose d’Albert Griffiths né en 1946 dans le quartier de Trenchtown à Kingston, d’Errol Grandison et de David Webber. Les jeunes Gladiators sont amis et vivent dans le même quartier de Kingston 11.

Ils enregistrent en 1967 pour Lee Robinson You are The Girl, qui sort sur Radio Rcds en Angleterre en face B du monumental Train to Skaville des Ethiopians, ceux-ci étant d’ailleurs crédités comme interprètes de la chanson.

Ils sortent également d’autres bons titres pour le même producteur, The train is Coming Back un superbe rock steady (légèrement inspiré du Train To Skaville des Ethiopians), Socking Good Time, I’ll Take You To Movie et Feeling So Fine. Ils enregistrent aussi Live Wire, Sweet Soul Music qui sort crédité The Techniques (quand le sort s’acharne!)et l’excellent early reggae You Were To Be chez Duke Reid, Keep You Love pour Clive Chin, les rares et magnifiques Rock a Man Soul et Freedom Train pour Lloyd Daley en 1971 et quelques très bons morceaux pour Coxsone Dodd (mais qui passeront inaperçus), Mister Sweet, Soul Locks, Bongo Red la première mouture de Mix Up (dont il existe la sublime version Bongo I de Tommy Mc Cook), Prayer To Thee, Hello Carol leur premier véritable succès datant de décembre 1968, Boy in Long Pants ou le très bon Flig It Gimme sorti en 1969 chez Bamboo.

C’est en sortant en 1976 leur trilogie Trenchtown Mix Up, Proverbial Reggae et Naturality (tous pour le producteur Tommy Robinson)qu’ils connaissent le succès, notamment grâce au contrat passé avec Virgin qui distribuent leurs albums partout en Europe et dont une majorité des titres devient vite des classiques, Mix Up, Bellyfull, l’exquis Look is Deceiving, Chatty Chatty Mouth (une reprise du titre des Mellow Lads déjà excellente produite par Duke Reid en 1975), les reprises des Wailers Soul Rebel et Rude Boy qui donnera leur Rude Boy Ska, Eli Eli, Hello Carol (composé par Nicky Thomas), Dreadlocks The Time Is Now, aka Roots Natty, Stick a Bush, les beaux Stop Before You Go et Hearsay, Jah Works, Music Makers From Jamaica, Get Ready, Struggle, Naturality, Nyahbingi Marching On ou Praises To The Most High.

Précisons que le line-up d’origine n’est plus et que le groupe se compose pour tous ces titres d’Albert Griffith, de Clinton Fearon et de Gallimore Sutherland. C’est donc ensemble qu’ils enregistrent encore quelques bons albums, notamment chez Coxsone Dodd ou auto-produits comme Sweet So Till.

The Gladiators restent à ce jour une des valeurs sûres du roots reggae, un formidable trio aux harmonies vocales envoûtantes, et continuent d’enrgistrer et de tourner régulièrement, pour notre grande joie.

La discographie

➡️FATHER AND SONS
➡️DREAD PROPHECY
➡️SERIOUS THING
➡️SHOWNDOWN VOL 3
➡️BABYLON STREET
➡️BACK TO ROOTS
➡️REGGAE TO BONE
➡️SYMBOL OF REALITY
➡️GLADIATORS
➡️NATURALITY
➡️SWEET SO TILL
➡️PROVERBIAL REGGAE
➡️TRENCHTOWN MIX UP

Top Albums de The Gladiators

DreadLocks The Time is Now


Once Upon A Time in Jamaica

The Gladiators sur le blog

Texte de Yannick Maréchal in Encyclopédie du Reggae

One thought on “The Gladiators”

Laisser un commentaire